PRESTABALL Sàrl

Fonctionnement

Description de l'emballageMise en balles enrubannées des ordures ménagèresLes avantages

Mise en balles enrubannées des ordures ménagères

Processus de dégradation des déchets comprimés et enrubannés

Tout stockage de déchets implique deux processus différents: aérobique et anaérobique. En phase aérobique, la dégradation principale consiste en des réactions d’oxydation qui produisent du CO2. Cette phase peut entraîner une combustion et une dégradation thermique. La méthode d’enrubannage rend cette période très courte.

Au cours de la dégradation anaérobique, trois groupes de bactéries différentes sur le plan métabolique deviennent actifs, ce qui entraîne des dégradations hydrolytiques, acétogéniques et finalement méthanogéniques. Ce processus de biodégradation où les substances organiques servent de nutriment ainsi que d’agent d’oxydation est le résultat de l’action coordonnée de nombreuses espèces de bactéries différentes dans des réactions séquentielles. Toute perturbation de ce système ordonné peut retarder ou accélérer certaines étapes des réactions biochimiques et affecter la vitesse de dégradation et les pertes d’énergie/de masse du matériau stocké: la technique d’enrubannage repose sur cette idée.
Selon notre expérience, le film plastique protecteur résiste 3 ans minimum.

Etude des ordures ménagères mises en balles rondes et enrubannées

Lunds University en Suède a réalisé des tests portant sur des ordures ménagères mises en balles et enrubannées. Lors de l’étude, furent mesurés: le développement gazeux et l’évolution de la température, les pertes de matériau et d’énergie dans les balles. Trois types de déchets différents furent entreposés: déchets déchiquetés, déchets ménagers triés à la source et non triés à la source, DMS.

Les résultats de l’étude sont les suivants:

Absence d’augmentation significative de la température ou de production de méthane même après un an d’observation et arrêt effectif de la plupart des réactions biologiques et d’oxydation.

Afin d’étudier l’effet induit par la taille des particules, des déchets domestiques déchiquetés furent utilisés de la même façon. Cependant, l’observation montra l’absence de formation de méthane même à cette granulométrie. Il fut déterminé que les émissions d’odeurs légères accompagnant la balle d’ordures ménagères provenaient principalement de la production d’acides gras lors de la première phase de la décomposition.

© PRESTABALL 2018
Création & Réalisation: Creactis